Le MAC VAL : une utopie réussie

La Funambule a eu la chance de découvrir le MAC VAL, le musée d’art contemporain du Val-de-Marne à Vitry-sur-Seine. Un bâtiment aux lignes épurées pensé par Jacques Ripault abrite la collection du département acquise entre les années 70 et 2000. Le MAC VAL organise pour compléter sa programmation des expositions temporaires. J’ai eu la chance de découvrir ce musée guidé par Frank Lamy, chargé des expositions.

Le terme de « commissaire d’exposition »

idéee
Exposition E. Ballet

Frank Lamy tient en réalité un rôle de commissaire d’exposition. Il tient à ce terme pour qualifier son travail. En effet, le mot « commissaire » prendrait son origine au XIème siècle et désignerait une personne mandaté par un pouvoir pour organiser un évènement. Il rejette le terme angliciste qu’on a tendance à utiliser dans la presse aujourd’hui : « curateur » qui désigne dans les pays anglo-saxon à la fois le conservateur et le commissaire d’exposition. Ce terme de « curateur » trouve également ses racines dans la France médiévale du XIème siècle. Il désigne une personne désigné par un tribunal pour prendre en charge des individus défaillants. Frank Lamy le considère donc impropre à désigner ce qu’il fait, il ne s’occupe pas de personne défaillante et tient à la qualité d’humain ordinaire de l’artiste, Monsieur Lamy se contente d’organiser des expositions, des évènements : il est commissaire au service du Mac Val.

On voit déjà dans cette affirmation la personnalité marqué de Frank Lamy qui fit des études de lettre avant de se lancer dans le métier de commissaire d’exposition d’abord à son compte puis depuis 2004, au compte du Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne.

Le MAC VAL une utopie devenue réalité

Le MAC VAL est le seul musée à être exclusivement consacré à la scène artistique en France depuis les années 1950. Cette décision d’Alexia Fabre avait pour but de faire ressortir une cohérence d’une collection accumulée par le département entre les années 70 et les années 2000. Elle fut d’abord taxé de point de vue nationaliste nous raconte Frank Lamy. C’est déjà mal lire l’énoncé, il ne s’agit pas « d’art français » mais « d’art en France ». Le MAC VAL était alors innovant et permettait une approche global de l’art contemporain français qui manquait aux musées et aux publications. En effet le MAC VAL est aussi son propre éditeur.

087017-vitry-sur-seine-mac-val-musee-d-art-contemporain-du-val-de-marne

La volonté de créer le musée est né du département dans les années 90 pour exposer les œuvres du Fond départemental d’Art Contemporain dont le directeur était, à l’époque, Raoul-Jean Moulin. C’était une initiative très courageuse nous explique monsieur Lamy. Elle concordait avec la politique de la banlieue rouge menée par une volonté utopique de donner accès à la culture à tous. Le département demanda l’aide de l’État dans cette grande entreprise. Il accepta à la condition que le musée prenne le label musée de France et se voit dirigé par un conservateur d’État. Le MAC VAL fut ainsi financé à 50 % par la région île-de-France et l’État et à 50 % par le département conclue Frank Lamy.

Depuis, le musée remplit une mission sociale et culturelle. La ligne de leur collection les place à la pointe de la recherche en art contemporain en France et la politique départementale reste en place et permet à tous de découvrir l’art contemporain à travers des expositions de très grande qualité.

Les expositions temporaires : hommage et monographie

Deux expositions temporaires sont actuellement présentées au MAC VAL. La première est un hommage à l’architecte Jacques Ripault décédé récemment. Cette exposition a été pensée par Julien Blanpied qui a travaillé avec les deux enfants de Ripault. Leur volonté était de ne pas faire une exposition d’architecte qui se résume à des maquettes. Ainsi, « De l’intuition au Réel », est une exposition qui présente aussi de nombreux dessins d’architecte, parfois même d’oeuvres qui n’ont jamais pu voir le jour. Il y a aussi des photographies et surtout la mise en avant de l’originalité et l’aspect social du travail de Ripault.

mac val
Exposition E. Ballet

La deuxième exposition « Tout en un plus trois, exposition d’Élisabeth Ballet » est une monographie autour de cette artiste déjà connue dans les années 90, E. Ballet. Frank Lamy a travaillé avec elle pour mettre en avant son œuvre de sculpture. Monsieur Lamy veut avant tout ne pas surfer sur les effets de mode. Il aime à montrer des artistes qui sont parfois tombés dans l’oubli. Il nous explique que c’est souvent le cas des artistes femmes qui doivent « être soit jeunes, soit mortes pour entrer dans la légende mais surtout pas vieilles ». Ainsi nous plongeons dans l’univers d’Elisabeth Ballet sur 1350m2. C’est un univers singulier, il semblerait que les œuvres ont été jeté au hasard dans la salle donnant lieu à un paysage étrange. Nous changeons de rapport à l’espace. Une œuvre récente et sonore, vient encore troubler nos sens.

Monsieur Lamy tient à offrir des expositions de qualité et ce peu importe le cadre, ce n’est pas parce qu’on est en banlieue que l’on doit baisser les exigences, déclare-t-il. Ainsi en partenariat avec les conférencier et le département des publics, il cherche à rendre accessible l’art pour tout le monde. « On s’adresse à tous », dit-il.

Les chiffres semblent lui donner raison puisque plus de la moitié de leur public est du Val-de-Marne et il ne compte pas que des scolaires. Le musée est aussi un lieu de vie, des gens le traverse tous les jours, c’est un lieu ouvert et accessible à tous, la preuve de la réussite de ce projet ambitieux qui réconcilie le social et le culturel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s